Section Académique de PARIS

3, rue Guy de Gouyon du Verger - 94112 ARCUEIL CEDEX (Plan Général Plan depuis le RER)
Tél : 01 41 24 80 52 - courriel : s3par@snes.edu

La permanence est ouverte du lundi au vendredi midi de 10h à 12h et de 14h à 17h

Les établissements mobilisés...


Lycée Victor Hugo : vote négatif DHG malgré une enveloppe stable en opposition à la réforme


Lycée Balzac : vote négatif DHG malgré une enveloppe stable en opposition à la réforme. Des professeurs en grève ce jeudi 21/02. Référendum en cours (50 signatures ce jeudi). Envoi d'un communiqué au Rectorat.

Résultat du référendum sur les réformes Blaquer

95 votants

4 blancs, 1 nul, 7 pour, 83 contre.

 

 


Lycée Bergson :

en grève le 12/02, déplacement au rectorat pour demander des moyens  en heures et en vie scolaire (courrier de demande ci-contre). Référendum en cours. Professeurs, parents et élèves élus ont boycotté les CA portant sur la DHG.


https://pbs.twimg.com/media/DzMkik8XcAAiMyL.jpg


Lycée Colbert : refus de siéger aux conseils de classe de seconde et décision de mettre 20/20 à tous les élèves


Lycée Voltaire : en grève contre les 9 suppressions de poste et les réformes Blanquer, déplacement au rectorat le 12/02, communiqué et lettre aux parents, nuit des lycées le 12/02


Lycée Voltaire - Lettre aux parents :


Lien vers la page face des personnels du lycée pour toute information :
https://www.facebook.com/personnelsvoltaireparis11
Voir l'image sur Twitter


Lycée Paul Valéry : référendum mise en place de la réforme en septembre :  75% des collègues contre (80 votants), des collègues en grève reconductible, élus enseignants et parents  refusent de siéger au CA sans TRMD déclaration commune ici, apéro festif le 12/02.

https://pbs.twimg.com/media/DzMe3ABWkAA9dPW.jpg

Déclaration des élus enseignants et parents  au Conseil d’administration du mardi 12 février au lycée Paul Valéry :

Chers membres du Conseils d’administration,
Nous vous informons de la décision collective de l’ensemble des élus enseignants et parents de ne pas siéger au conseil d’administration de ce soir. En effet, nous n’avons pas pu effectuer le travail de vérification de l’emploi de la dotation en heures octroyée par le rectorat pour notre établissement car nous n’avons pas reçu, malgré nos multiples demandes, de tableau de répartition des heures par discipline et par classe qui nous permettrait de voir comment sont utilisés les moyens et quelles sont les disciplines qui seront le plus touchées par la baisse de 69 heures postes que nous demande de remonter le rectorat.
Ces 69 heures postes équivalent à presque 4 équivalents temps plein, c’est-à-dire à 4 postes d’enseignants certifiés.
La réforme du lycée renforce encore l’enveloppe d’heures qui ne sont plus attachées à des disciplines : à l’éducation morale et civique (EMC, 0,5h par classe soit 11,5h en tout), à l’accompagnement personnalisé (AP) s’ajoutent de nombreux enseignements qui peuvent être effectués par des disciplines variées. De nombreuses ombres ne nous permettent donc pas de compter si la répartition des heures proposées par la direction est fiable :

-les horaires de la spécialité Histoire Géographie, géopolitique et sciences politiques peuvent être attribuées aux enseignants d’Histoire géographie mais aussi aux enseignants de SES sans qu’aucun fléchage ne soit spécifié ; il s’agit de 4h en première, 8h s’il y a deux groupes.
-l’enseignement de tronc commun en seconde SNT (sciences numériques et technologiques) peut être effectué par les collègues de quasiment toutes les disciplines ; il s’agit d’1,5h par seconde, avec probablement 0,5h dédoublées soit 22h dont on ne sait pas sur quelles disciplines les heures ont été distribuées.
-l’enseignement de tronc commun de première « enseignement scientifique » n’est pas fléché : il s’agit de 2h par semaine par classe soit 12h : ces heures ont-elles été attribuées aux collègues de Sciences physiques ? de sciences et vie de la terre ? aux deux ? dans quelle proportion ?
-La marge non fléchée est de 9x12h en seconde soit 108h et 6x8h soit 48h en première. Elle met en concurrence l’AP, les dédoublements, les options et les groupes de spécialité.
-Quels choix de dédoublements ont-été faits par la direction ? Quelles disciplines seront dédoublées ? Les langues ? Les maths ? Les sciences ? Le français ? La spécialité NSI (numérique et science informatique) ? La SNT (sciences numériques et technologiques) ? L’option CIT de seconde (création et innovation technologique) ? Dans quelle mesure ? Y a –t-il une marge qui a été conservée pour éventuellement financer des groupes supplémentaires de spécialité en juin quand les choix des élèves de seconde seront définitifs ?
-Les options (EPS, arts : cinéma audiovisuel, arts plastiques, LV3 : italien, espagnol, allemand ; langues anciennes) sont à prendre sur la marge : quelles options seront encore proposées l’an prochain en seconde ? En première ? En terminale ? L’hypothèse de regrouper nos élèves en option avec les élèves de l’enseignement inter-établissement (EIE) a-t-elle été entérinée ?
De plus, le nombre de groupes par spécialité (deux de chaque sauf en histoire géo géopolitique et sciences politiques)  a été décidé en fonction d’un sondage anonyme fait auprès des élèves de seconde : sommes-nous certains que ces choix ne vont pas évoluer d’ici la fin de l’année ? Les parents ont-ils discuté avec leur enfant des choix qu’il a fait ? Par exemple, le nombre de groupes de maths n’a-t-il pas été sous-estimé ? Sachant qu’il n’y aura plus de mathématiques dans le tronc commun, sachant que les fuites qui sortent dans les médias et sur les réseaux sociaux des choix de spécialités qui seront déterminantes pour les poursuites d’études et qui plébiscitent sans surprise les mathématiques, les parents n’encourageront-ils pas leur enfant à choisir davantage cette spécialité ?
Le nombre d’heures dont on ne connaît pas l’attribution par discipline, plus de 210 heures, rend notre travail de vérification impossible.
Nous souhaitons par ailleurs rappeler notre opposition à la mise en place de la réforme à la rentrée prochaine : un référendum a été organisé en salle des professeurs. 80 collègues ont participé et 75% se sont prononcés pour le NON.
Enfin, pour des raisons techniques (faisabilité des emplois du temps, dont deux spécialités qui devront prendre en compte les emplois du temps du lycée Elisa Lemonnier avec qui nous sommes mutualisés), le nombre de combinaison de trois spécialités sera déterminé et donc imposé aux élèves et à leur famille. Nous attendons de la direction qu’elle informe les élèves, les familles et les enseignants des combinaisons qui pourront réellement être proposées et des critères qui seront mis en place pour départager les élèves si les places dans certaines spécialités ne sont plus disponibles.

20/20 c'est la note mise en guise de moyenne par des collègues dans les bulletins de Terminale ! Résultat PRONOTE bloqué par l'administration...


Lycée Monet : référendum réforme du lycée 70% des collègues contre la mise en place de la réforme du lycée et du Bac Blanquer, pour un moratoire de cette réforme, pour une vraie consultation des collègues et des moyens suffisants (81 votants). Motion présentée au CA du lycée du 11/02. Motion demandant des heures pour le DSA et abstention sur le TRMD au CA du collège. Des suppressions de poste intolérables.

Rassemblement des enseignants de Monet et des Parents d'élève (FCPE et Traits d'Union) avec d'autres établissements du 13e représentés par des collègues : G. Fauré, Rodin, Pierre Gilles de Gennes et l'Union locale FCPE 13e. Au total 70 personnes présentes pour exprimer leur colère face aux réformes portées par le ministre au lycée :

La FCPE en a profité pour déclarer officiellement son opposition aux réformes du lycée et du Bac :


Lycée Duruy : référendum réforme du lycée : 88% des collègues contre (45 votants), des collègues en grève reconductible, distribution de tracts aux parents le 12/02

Demande d'audience

 


Lycée Hélène Boucher : référendum réforme du lycée sur la question : "Êtes vous pour ou contre la mise en place de la réforme pour la rentrée 2019?". 81 votants (95 postes fixes au lycée, 39 au collège). 90% des collègues ont voté contre. Motion FCPE/PEEP/SNES FSU votée en CA.


Lycée Sophie Germain : distribution de tracts parents (voir ci-dessous), moyenne de 20/20 aux élèves de Seconde et de Première au 2e trimestre (65% des collègues se sont prononcés pour).  Résultats définitifs de notre VOTATION au sujet de l'application de la réforme du lycée à la rentrée (83% de votants) : 8,8 % pour, 91,2 % CONTRE ! Reportage sur France Inter le 25/02 à propos des moyennes de 20/20 pour tous les élèves.


Une majorité des enseignant.e.s du lycée Sophie Germain réunis en Assemblée Générale le mardi 5 février 2019 a décidé d’une action commune, relayée dans de nombreux autres établissements : ils envisagent de mettre une moyenne de 20/20 au deuxième trimestre à tous les élèves de Seconde et de Première.
La majorité des enseignant.e.s du lycée Sophie Germain (Paris)

l


Lycée Racine : rejet TRMD élus enseignants, agents, parents, élèves, motion adoptée à l’unanimité (l’administration n’a pas pris part au vote), demande d’audience

Les membres du conseil d’administration du Lycée Racine, réunis le lundi 11 février 2019 avec les personnels de l’établissement, dénoncent :

* la baisse des moyens en personnels, la suppression de quatre postes d’enseignement

* la suppression d’une division

* l’augmentation des effectifs par division

* la suppression de dédoublements

* la diminution de l’offre éducative (fin des enseignements d’exploration et des TPE, suppression d’un groupe de théâtre, malgré son support l’an dernier à la pérennisation d’un poste). D’ailleurs ni les options, ni l’AP ne sont financés. Il est à craindre, à terme, la fermeture d’options et spécialités, à ce jour proposées, faute de moyens pour maintenir de petits effectifs à terme, l’identité de notre établissement est menacée.

Ce qui est présenté comme une diversité des parcours conduit à une orientation précoce et définitive des élèves avec comme effet la création de groupes de spécialités financés sur la base d’effectifs à 35 élèves. Comment dans ces conditions préparer un grand oral ?

En conséquence, ils ne peuvent accepter la gestion de la pénurie et refusent la proposition de cette DHG dont le volume global ne permet pas une répartition qui réponde aux besoins pédagogiques de l’établissement. Nous demandons une dotation supplémentaire en heures-postes.


Montrez-nous que ces mesures ne s’inscrivent pas dans un cadre de rigueur budgétaire où la rentabilité l’emporte sur l’offre à fournir à notre jeunesse ? Dans cette attente, nous dénonçons la suppression massive d’offres et de postes dans l’Éducation Nationale, ce qui porte atteinte à la qualité du Service public d’éducation et de formation »


Lycée Rodin : des collègues en grève reconductible depuis le 5/02,


Collège et lycée Jules Ferry : refus de siéger des profs, AED,  parents, élèves au CA DHG déclaration commune ci-dessous ; projet démission commune des PP, grève jeudi 14/02 (50% de grévistes). Résultats de la votation : 91/126 votants soit 72,2% de participation !
Oui/Non/Ne se prononce pas
1/ êtes vous favorable à la réforme du lycée:
8%/84%/8%
2/ vous semble t il possible de mettre en place la réforme du lycée dès septembre 2019:
2%/94%/4%
3/ êtes vous favorable au contenu des nouveaux programmes :
10%/65%/25%
4/ êtes vous favorable à la réforme du bac:
12%/78%/18%

Vote à une large majorité de la motion du CA de février, sur 23 participants seuls 3 votes contre et 2 abstentions.

Rencontre Parents-Professeurs Place de Clichy

Le  11 février 2019
Les élu-es des enseignant-es et AED au CA de la cité scolaire Jules Ferry

M. Le recteur de l’académie de Paris
S/C Mme la proviseure de la cité scolaire Jules Ferry

- Au vu du manque de moyens qui ne permet pas de maintenir des  conditions d'enseignement convenables au collège ;
- Au vu de la précipitation qui ne permet pas à partir du TRMD proposé de constater  s'il faut ou non fermer des postes ;
- Au vu du nombre d’heures supplémentaires qu’il ne sera pas possible de prendre en charge
Nous refusons de siéger ce jour au conseil d’administration et demandons une commission  permanente ouverte aux coordinateurs-trices de disciplines, permettant un travail collectif sur le TRMD.

Les élu-es enseignant-es de la cité scolaire


Collège Modigliani : demande d’audience (baisse de DHG, moyens de surveillance). 50% de grévistes ce jeudi 21/02.

Lettre au recteur / demande d'audience

50% de grévistes le 21 Février
Courrier

 


Lycée Diderot : demande d’audience (baisse de la DHG, dégradation des conditions de travail et d’enseignement)

Lycée Monod : motion au CA contre les pertes de DHG et les réformes du lycée et du lycée professionnel

 


Collège Doisneau : motion au CA, vote contre la DHG
Motion à proposer au vote en CA 07/02/2019

Les représentants des personnels du collège Robert Doisneau réunis le 7 février 2019, exigent davantage d’ambition pour faire réussir tous nos élèves.

Les représentants des personnels votent contre le chiffrage de la DHG 2019. Ils saluent néanmoins le travail mené par le chef d’établissement, M. Yahiaoui, qui a proposé le meilleur TRMD possible avec les moyens réduits alloués au collège pour 2019-2020.

Cette dotation s’avère insuffisante et ne permet ni d’avoir des conditions d’études satisfaisantes pour les élèves ni des conditions de travail satisfaisantes pour les personnels. La qualité du service public d’éducation dans notre collège classé REP ne peut que se dégrader dans ces conditions.

Les représentants des personnels du collège Robert Doisneau rejettent donc le projet d’emploi de cette DHG étriquée et demandent les moyens pour adopter les mesures suivantes :

  • Groupes de sciences (SVT, Physique-chimie, technologie) au niveau 5ème pour permettre une pédagogie de l’expérimentation : soit 9h postes
  • Groupes de besoin en mathématiques pour les niveaux 5ème, 4ème et 3ème indispensables pour préparer l’épreuve du DNB : soit 12h postes

Nous rappelons que le collège a perdu des heures postes qui permettaient aux élèves de travailler en effectif réduit en histoire-géographie-EMC les années précédentes et que le dispositif ROLL, destiné au perfectionnement de la lecture en 6ème et adossé à l’université Paris Descartes, a également été abandonné.

Nous attirons également l’attention sur le fait que les élèves d’UPE2A devraient bénéficier d’une initiation en LV2 Espagnol afin de rejoindre sereinement les classes ordinaires au niveau 3ème.

Par ailleurs, nous attirons l’attention sur le fait que l’éducation aux médias, régulièrement mise en avant par les instances ministérielles, ne bénéficie d’aucune dotation horaire spécifique.

Enfin, nous rappelons que depuis plusieurs années, les personnels d’enseignement du collège se battent et espèrent bien convaincre de la nécessité d’effectifs réduits dans les classes de l’établissement.

Monsieur le DASEN,

Nous, membres de la communauté éducative, personnels et enseignants du collège R. Doisneau, avons reçu la notification de la nouvelle D.H.G. pour l'année 2019-2020 et elle a été présentée en commission permanente le 31 janvier 2019.

                Nous constatons, que suite à la fermeture d'une classe en juin 2018, nous perdons treize heures d'enseignement sur la dotation 2019-2020. Nous les avons pourtant mises à la disposition des élèves au cours de l'année 2018-2019 pour leur plus grand profit, à travers notamment le projet danse soutenu par le Conservatoire et les formations en secourisme (PSC1), priorité nationale. Des demi-groupes sur tous les niveaux en français ont également pu être mis en place. Ainsi, un travail, notamment grammatical, approfondi et plus à l'écoute des élèves est possible aujourd'hui.  De plus, nos élèves du niveau 5ème ne bénéficieront plus, à cause de cette suppression, d'aucun enseignement en groupes en sciences(svt, physique-chimie et technologie), ce qui rend presque impossible une pédagogie basée sur l'expérimentation.

                Par ailleurs, nous attirons l'attention sur le fait, qu'à l'exception des élèves du niveau 6ème, la DHG ne permet d'offrir à aucun autre niveau des groupes de besoin en mathématiques. Or, nos élèves de REP doivent bénéficier d'un accompagnement soutenu dans cette matière pour mettre en place les conditions nécessaires à leur réussite. Nous rappelons qu'une des épreuves du DNB  porte sur la programmation et nécessite un travail en salle informatique, possible uniquement en effectif restreint.

                Nous rappelons, comme nous l'avons déjà expliqué l'année passée à Mme Gautherot, que l'établissement cumule, d'une manière unique à Paris, des dispositifs qui nécessitent des conditions d'enseignement particulières. En effet, le collège accueille en plus d'une SEGPA sur l'ensemble des niveaux collège, deux classes d'UPE2A (NF et NSA) ainsi qu' une ULIS. Ces élèves à besoins particuliers sont inclus en classes ordinaires, ce qui justifie d'autant plus la présence d'heures en petits effectifs afin de pouvoir répondre au mieux à l'hétérogénéité au sein du collège.

                C’est pour toutes ces raisons que nous vous sollicitons, dans l'urgence, et avant qu'une nouvelle version du TRMD ne soit travaillée,  pour un entretien qui nous permettra d’étayer davantage nos revendications.

                Nous vous prions d'agréer, Monsieur le Directeur adjoint, l'expression de nos sentiments les plus distingués.

La communauté éducative, les personnels enseignants du collège Robert Doisneau (avec le soutien des sections syndicales SNES, Sud Educ Paris).


Collège Brassens : Motion au CA signée par les professeurs et les parents. Abstention sur la DHG. Lettre en cours de rédaction pour le DASEN.


Lycée Buffon

Lycée Buffon, Paris XV, les parents viennent ce soir discuter avec les profs, et cette motion sera lue au CA.


Lycée Gabriel Fauré

Votation sur la réforme Blanquer dans la cité scolaire Gabriel Fauré

G. Fauré dans la manifestation du 19 mars avec les établissements d'IDF


 

Collège Y. Le Tac

motion, vote contre en CA et demande d'audience.

Motion

Demande d'audience


Collège Courteline : Motion DHG votée au CA de Courteline le jeudi 7 février. 14 pour 4 abstentions.


 

Lycée Lavoisier Lycée St Lambert

DHG du lycée Lavoiser a été repoussée à la majorité des voix.
Ci-contre la motion qui a accompagné ce vote et qui a été adoptée à la majorité des voix.
Une motion de la FCPE contre la réforme a également été adoptée à la majorité des voix.

Résultat du référendum :

Exprimés : 67 (sur 93 collègues figurant sur la liste des casiers en salle des professeurs) = 72%

Pour : 3 (4,5%)

Contre : 62 (92,5%)

Nuls : 1 (1,5%)

Blanc : 1 (1,5%)

Réunion parents-enseignants : un succès et des actions à l'horizon

réunion parents-enseignants afin d'exposer les raisons de l'opposition et de la colère des professeurs. Plus de 150 parents présents et attentifs à nos arguments exposés au cours de plusieurs interventions des collègues appuyées par des diaporamas, sur la nouvelle organisation des études au lycée, le nouveau bac, Parcoursup et l'orientation afin de montrer le caractère funeste de cette réforme et ses aberrations. Pour finir, appel à la manifestation du 30 mars et proposition d'une délégation chez Gilles Legendre, député de la circonscription.

DHG en baisse. Boycott du CA.

Motion adoptée


Collège Colette Besson

Journée "Collège Mort" Mardi 19 Février


 

Collège Pierre de Ronsard Collège Henri Matisse

Motion adopté au CA

Déclaration SNES au CA

 


Lycée Charlemagne: Motion adopté au CA. 30 collègues occupent le terrain en cette 2e nuit des établissements (21/02)

 


Lycée Dorian

Démission collective des professeurs principaux : 19 professeurs principaux ont démissioné (sur 26), pour protester contre la réforme. Votation Réforme du Lycée. Motion présentée au CA. Vote contre la DHG en CA et contre les suppressions de postes.


Collège Stéphane Mallarmé Collège Guy Flavien

Motion présenté au CA

Motion présentée au CA


Collège Gambetta


Lycée Jacques Decour

Référendum sur la Réforme Blanquer

Inscrits : 192 Exprimés : 78
Contre : 75, Pour : 2, Nul :1
Taux de participation : 40,6%

Une HIS est prévue à la rentrée.

Motions votées en CA : motion réforme du lycée et rentrée 2019 et motion conditions de travail


Collectif des établissements du 13e

- rassemblement au Parc de Choisy avec la FCPE et Traits d'union et les établissements du 13e en lutte (voir plus haut lycée Monet)

- cortège des établissements IDF et du 13e dans la manifestation du mardi 19 mars après une AG au luxembourg avant la manifestation.

- rassemblement de la permanence de la député de la 10e circonscrition A-C LANG rapporteure de la loi "école de la confiance", 15 personnes représentant les lycées Monet, Fauré, Rodin, PG de Gennes, les écoles Lavassor, 44 enfants d'Yzieu et Grande Raie.

 

 

 


Vérifiez l'exactitude de vos adresses : postale et mail pour recevoir au plus vite toutes nos informations

Embedded Image

Mentions légales